index     courses    sommets    statistiques public.gipfelbuch.graz.li


  Äbeni Flue face N
participants: Cécile
Alpes Bernoises
physique bon, psychis bon
conditions mediocre, terrain sec, ciel bleu,
cotation: TD- IV II
style: face nord
dénivelé: [+3052] [-2199] 5251m
8ptsar

Consultez les photos
[09-07-2008 21:30] -Stechelberg(910m)
[09-07-2008 23:00] -Altäger(1580m)
[10-07-2008 03:00] -Rottalhütte(2755m) REFUGE
[11-07-2008 04:30] -Rottalhütte(2755m) REFUGE
[11-07-2008 11:15] -Äbeni Flue (3962m)
[11-07-2008 14:00] -Lötschenlücke (3173m)
[11-07-2008 18:00] -Fafleralp (1763m)

[Stechelberg|09-07-2008 21:30] - De retour à l'hôtel où nous mangeons un vrai bon repas, roesti, 2 hamburgers, une omelette, 2 salades et deux plats de pattes. La serveuse n'en revient pas!
[Rottalhütte|10-07-2008 03:00] - Quelle montée! nous avons fais 3200m de dénivelé positive en 24h. Un gros dénivelé, la première partie fut tranquile mais à partir de la source ce fut très, très pénible. a la cabane nous croisons 2 cordée 2+2 qui partent pour la face et le Rottal. Nous nous couchons alors qu'ils quittent le refuge. La journée magnifique est utilisé à profiter du refuge et à se refaire une santé, douche, pattes, bière. Le farniente sous un soleil de plomb. Une des grandes chance dont le montagnard sait profiter, en tant que grand privilégier de la montagne.
[Rottalhütte|11-07-2008 04:30] - Cécile se réveil à 3h et c'est à nouveau le cirque. Elle ne supporte pas que je puisse trainer. Un bol de pattes à la confiture de fraise, un rapide nettoyage du refuge et on ferme les volets avant de s'engager vers l'aventure. J'ai pas envie de quitter le refuge. J'y suis si bien. Il n'y a pas eu de regel, il fait 7 degré et il est annoncée l'orage en fin d'après midi. Les conditions semblent mauvaises.
[Äbeni Flue|11-07-2008 11:15] - Nous sommes a 7h à la rimaye. Neige molle, la face est moins impressionnante vue du pieds. L'ambiance est humainement glaciale et atmosphérique-ment bouillante. L'ouest est menaçant, on décide de tenter le coup et je m'élance sur la pente. neige et glace granuleuse vont s'alterner avec de la neige dure sur fond de glace. Très très vite je n'ai qu'une idée en tête, sortir avant l'orage, avant que la neige qui reste se ramollisse, sortir vite de là. Les traces de la cordée nous aides pas tant que ça. La pente et bien constante, mes crampons bottes dangereusement. Le tier supérieur est bien enneigé et raide. On monte en corde tendu tout le long, posé 4 broches. Fait 2 arrêts et pas de pause. Alors que je monte dans la face, l'envie de sortir au ventre et l'attention au moindre signe de faiblesse du manteau neigeux et de mes crampons, je remarque des fleurs rouge. Je m'y attarde et constate avec effroi qu'il s'agit d'un bouquet funéraire lancé depuis le haut de la paroi par des proches en deuil. 10h30 on sort de la face, la fin fut à l'arraché, Cécile s'effondre de fatigue, je souffle enfin heureux d'être sorti. On est sorti! La montée au sommet se réalise dans le silence, il se met a neiger le temps se gatte mais cela ne nous dérange pas.
[Fafleralp |11-07-2008 18:00] - Longue, très longue descente. Neige pourrie, jusqu'à Hollandia, puis belle descente sur le versant droit du glacier. Passé sous l'Annenhütte. On arrive, le bus nous attends. Il se met a pleuvoir. Voilà la dernière face Nord de la série, la plus dure et en 3 jours nous avons fais 6000m de dénivelé positive!! Cécile est toujours sur pieds, bien fatigué, mais elle ne donne pas le moindre signe de faiblesse!